Au Burkina Faso, des lampes solaires pour faciliter l’apprentissage des élèves

À l’initiative de l’UNESCO le 16 mai a été proclamé Journée Internationale de la Lumière. Si dans le monde, environ 90% de la population a accès à l’électricité (données Banque mondiale 2018), l’Afrique reste le continent le moins électrifié. Au Burkina Faso, seulement 19% de la population y a accès. Pourtant, le déficit d’accès des populations à l’électricité est un des obstacles majeurs au développement économique et social. Ce manque impacte également directement les conditions d’apprentissage et d’enseignement.

Le projet EECREQ¹ d’Aide et Action a pour objectif d’améliorer l’accès à une éducation de qualité dans 120 écoles ciblées au Burkina Faso et au Bénin. Outre l’électrification des écoles, des lampes solaires sont distribuées aux élèves afin que ceux-ci puissent faire leurs devoirs chez eux après la tombée de la nuit. Les élèves se retrouvent en groupe pour travailler, ce qui a un impact sur leur motivation et leur solidarité.

À Cassou dans la province du Ziro au Burkina Faso, découvrez comment la lumière permet à Samira et ses camarades de mieux apprendre :

¹ EECREQ : Ecole éclairée, centre de ressources pour une éducation de qualité

Sur le même thème :

No Results Found

The posts you requested could not be found. Try changing your module settings or create some new posts.

Les projets liés :

fr_FR