Haïti, en marche vers la reconstruction
30 avril 2014

Signé il y a un an et demi, le projet de formation professionnelle en Haïti initié par Aide et Action, le Groupe Schneider Electric et sa Fondation, et leurs partenaires[1] suite au séisme du 12 janvier 2010, est aujourd’hui devenu réalité. Depuis octobre 2011, ils sont des centaines, étudiants, enseignants et professionnels, à suivre des formations dans les nouveaux ateliers de Carrefour et de Varreux (près de Port-au-Prince). Au total, ils bénéficieront de 550 heures de cours, étalées sur 4 à 6 mois.

« Ces ateliers marquent le début d’un projet de 3 ans de rénovation de 30 espaces pédagogiques dans 20 centres professionnels Haïtiens », explique François Dardé, l’un des quatre enseignants, envoyés par le Ministère de l’Education Français pour mener à bien la renaissance de la formation professionnelle en Haïti. « Nous avons découvert en arrivant que des centres de formation existaient, mais avec un manque criant de moyens.», insiste-t-il. Au total,les étudiants suivront plus de 550 heures de cours, étalées sur 4 à 6 mois de manière à participer activement à la reconstruction du pays.
« Ces ateliers marquent le début d’un projet de 3 ans de rénovation de 30 espaces pédagogiques dans 20 centres haïtiens », explique François Darde, l’un des quatre enseignants formateurs, envoyés par le Ministère de l’Education Nationale Français pour mener à bien la renaissance de la formation professionnelle en Haïti. « Nous avons découvert en arrivant que des centres de formation existaient, mais avec un manque criant de moyens.», insiste-t-il.

Inauguration d’un nouveau centre le 12 janvier

Accompagnés par l’équipe haïtienne d’Aide et Action, ces enseignants ont évalué les besoins et démarché les entreprises locales pour resserrer les liens avec l’univers de la formation. Avec les autorités, ils ont travaillé les programmes et formé plus de 70 enseignants. L’efficacité des travaux menés est aujourd’hui bien visible notamment au Centre de Ouanaminth, qui sera inauguré le 12 janvier prochain, date anniversaire deux ans après le séisme. Celui-ci permettra de former des centaines de jeunes aux métiers de l’électricité. L’efficacité du projet est également bien visible au Centre de Varreux. Encore délabré il y a quelques mois, ce centre de 400m2 dispose aujourd’hui d’une salle pour les enseignants, de plusieurs salles de cours et d’un espace Travaux Pratiques.

Dans les mois qui viennent, les projets ne manquent pas : continuer la rénovation des centres, former des enseignants, développer de nouvelles offres d’enseignement. Mais surtout construire un Centre d’Excellence, dans la ville même de Léogâne. Le type d’enseignement dispensé, les programmes, les rythmes de formation, le matériel, la surface… tous ces aspects ont déjà été envisagés et actés par les autorités haïtiennes. L’équipe est désormais à la recherche d’un terrain suffisamment stable pour envisager une construction sans risque.
[1] Le Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie Associative Français, le Ministère de l’Education nationale haïtien, et L’Université Quisqueya

Sur le même thème :

Actualités, Magazines, Publications, Afrique, Amérique Latine-Caraïbes, Asie du sud, Asie du sud est, Europe, Citoyenneté et solidarité internationale, Plaidoyer, Urgence et Post-Urgence

Le Magazine Aide et Action n°163 : Face au changement climatique : l’éducation !

Le Magazine n°163 d'Aide et Action consacré au changement climatique est disponible avec une nouvelle modalité de lecture, en ligne, très agréable. Testez-la sans plus attendre !

Lire la suite

fr_FR