Développement durable : Aide et Action renforce les compétences des artisans du bambou dans quatre États de l’Inde

Crédit photo: Nilam Patil 

Aide et Action propose dans quatre États de l’Inde, un programme permettant aux entrepreneurs et entreprises du secteur du bambou de développer durablement leur activité. Retour sur les trajectoires de deux artisanes du bambou, un matériau écologique en plein essor.

Vinita Gorkhe a toujours rêvé de devenir cheffe d’entreprise. Rien d’inhabituel à nourrir de tels rêves, mais Vinita appartient à une famille de caste marginalisée dans un village isolé, Bhoura, dans l’État du Madhya Pradesh (centre de l’Inde). Avec un accès limité aux ressources et des lacunes dans certaines compétences, Vinita avait très peu de chance de voir son rêve se réaliser. Son revenu mensuel en tant qu’artisane du bambou était très faible, de l’ordre de 3 500 roupies (environ 42 euros).

Elle a suivi une formation avancée de 10 jours organisée par Aide et Action sur la fabrication du bambou et sa commercialisation. Pour pallier aux difficultés à obtenir des crédits institutionnels en raison du manque de garanties, Aide et Action a encouragé Vinita et d’autres femmes du village à former un collectif. Puis l’association les a aidées à postuler à un programme d’assistance financière de l’État destiné à promouvoir l’entrepreneuriat féminin. Dans le cadre de ce programme, le collectif a obtenu un crédit de 250 000 roupies (un peu plus de 3 000 euros) de la State Bank of India.

Vinita a ensuite élargi sa base de production et commercialise désormais ses produits directement auprès de grands commerçants et acheteurs sur plusieurs marchés de son village, mais aussi dans un rayon de 40 kms autour de celui-ci. Son revenu mensuel est maintenant de 9 500 roupies. Malgré son statut de mère isolée, Vinita est en mesure de donner une éducation de qualité à sa fille de 10 ans et a gagné en assurance, ce qui l’aide dans la prise de décisions à la maison et dans ses affaires.

Le bambou, un matériau très écologique

Au cours des trois dernières années du projet « Promouvoir les clusters de micro, petites et moyennes entreprises en bambou pour le développement durable », Aide et Action a aidé 844 artisans, dont 702 femmes, dans les 4 États d’intervention, à créer leur entreprise. Celles-ci ont fourni un emploi à 2 268 personnes.

Infographie - Bambou - Développement Durable

Des compétences renforcées

Le prix Priyadarshini récompense les réalisations significatives des femmes entrepreneures des pays d’Asie du Sud. Les cheffes d’entreprises de plusieurs secteurs d’activités sont récompensées pour leurs performances économiques et leur contribution à la croissance et au développement social. Le 24 mars 2022, trois femmes ayant bénéficié des formations d’Aide et Action, Gelhei Ray, Neelam Patil et Dongche Yanik, se sont vues remettre le prix Priyadarshini pour leurs performances exceptionnelles dans le domaine de l’artisanat du bambou.

Gelhei Ray, artisane dans l’État d’Odisha (est de l’Inde), fait partie d’un groupe de femmes qui produisent de la vannerie traditionnelle en bambou, utilisée principalement dans l’agriculture et pour des usages religieux. Une étude conduite par Aide et Action a montré que ces produits ne répondaient qu’à une demande saisonnière, correspondant à la période des récoltes et aux festivals. La stratégie proposée a consisté à introduire des produits dont la demande est constante toute l’année et à renforcer les compétences du groupe de Gelhei. Celui-ci a été formé à la production de protections d’arbres, pour répondre à un projet de ceinture verte de l’État d’Odisha. Un prêt a été accordé au groupe de Gelhei qui a démarré la production de protections en bambou et a reçu ses premières commandes. Gelhei a continué d’innover en produisant des emballages en bambou bon marchés et neutres en carbone. La demande est forte, les acheteurs étant friands des emballages de Gelhei, notamment pour les mariages. Gelhei a maintenant un salaire stable, sans comparaison avec ce qu’elle gagnait auparavant. Elle peut désormais se permettre d’envoyer son fils dans un collège réputé, en lui fournissant également un soutien scolaire. Son nouveau revenu lui a également permis d’économiser pour sa retraite et sa santé.

Sur le même thème :

No Results Found

The posts you requested could not be found. Try changing your module settings or create some new posts.

Les projets liés :

fr_FR