Des rizières à la salle de classe, une histoire de transformation

Dans la province de Prey Veng, dans le sud du Cambodge, le bureau de Pea Srey Pin, une élève de 13 ans, est resté vide pendant la majeure partie de la semaine scolaire, la jeune fille ayant récemment préféré pêcher plutôt que d’assister aux cours.
Déterminée à faire en sorte que les élèves atteignent leur plein potentiel, Chea Sathun, enseignant bénévole, a commencé à craindre que Srey Pin, élève de cinquième, ne se retrouve à la traine de ses camarades. Rencontrée un jour à l’extérieur, Srey Pin a expliqué à son professeur qu’elle n’avait tout simplement plus les moyens de venir à l’école. Ses parents et ses frères et sœurs avaient déménagé à Siem Reap pour trouver du travail et elle vivait désormais seule, livrée à elle-même. « Je n’ai pas d’autre choix que d’aller pêcher dans les rizières afin de gagner un peu d’argent pour financer mes études », explique-t-elle.

Le Consortium cambodgien pour les enfants non scolarisés

Dans le cadre du Consortium cambodgien pour les enfants non scolarisés, Action Education, en partenariat avec Educate A Child, un programme mondial de l’association Education Above All, s’efforce d’identifier les enfants comme Srey Pin qui risquent d’abandonner l’école et de mettre en place des solutions pour les maintenir dans le système éducatif.
Dans la commune de Kampong Prasat, dans la province de Prey Veng, nous travaillons avec un partenaire local, Youth Star Cambodia, pour sensibiliser à la valeur de l’éducation, au soutien scolaire et aux activités éducatives qui permettent aux élèves de rester à l’école et de ne pas prendre de retard.

Le programme de Youth Star envoie des volontaires dans les communautés pour donner des cours de soutien scolaire et organiser des activités éducatives à partir de bibliothèques mobiles et l’apprentissage par le jeu.

Une transformation

Le volontaire Sathun a décrit Srey Pin comme aimant beaucoup apprendre et faisant des efforts dans ses études. Cependant, selon son professeur, elle avait des difficultés en mathématiques et le suppliait de la laisser abandonner. Déterminé à faire en sorte qu’elle acquière des compétences numériques, Sathun lui a expliqué la valeur des mathématiques pour son avenir et l’a convaincue de continuer à essayer. « Bien que les jours aient passé, je n’ai jamais cessé de lui expliquer, de l’encourager et de la convaincre de retourner en classe, et j’ai même eu l’idée de lui acheter quelques livres, en espérant que cela l’aiderait », a-t-il expliqué. « Étonnamment, elle a finalement décidé de retourner dans ma classe de son plein gré ».
Après des mois d’efforts consacrés à l’enseignement de cette classe, le succès a commencé à se faire sentir, a révélé Sathun. Srey Pin est venu me voir, tout excitée, en s’exclamant : « Professeur, professeur ! Enfin, je peux faire des calculs, y compris des additions, des soustractions, des multiplications et des divisions. Maintenant, je l’ai fait ! ».

Aujourd’hui, Srey Pin continue de se consacrer à ses études et aide même Sathun à gérer une bibliothèque mobile dans la communauté. « Elle a également pris ma place en tant qu’enseignante pour apprendre aux petits enfants à écrire et à lire des histoires pour eux », a-t-il déclaré. En tant que bénévole, voir le parcours de Sathun est une source de grande joie pour lui. « Je ne pourrais pas être plus excité de voir une fille être capable de braver les obstacles et d’arriver aussi loin aujourd’hui », a-t-il déclaré. « Srey Pin est passée d’une fille qui n’aimait pas du tout les calculs à une fille qui en a envie, d’une élève souvent absente des cours à une élève qui vient étudier régulièrement, et elle est vraiment devenue un modèle dans la communauté ».

 

 

Sur le même thème :

petites filles inde projet ENLIGHT

Les crises multiples menacent l’avenir des enfants et du monde

Triste constat en cette 33ème Journée internationale des droits de l’enfant (20 novembre) : en dépit d’une forte mobilisation internationale au cours des trois dernières décennies, les enfants sont toujours les premières victimes des crises. Et l’avenir du monde s’en trouve sérieusement menacé. 

Lire la suite

Concert de soutien Education For Women Now

Concert de soutien pour l’éducation des filles

À l’occasion de la célébration de la Journée internationale des Droits des Filles (11 octobre), proclamée par les Nations Unies, Action Education a organisé, le 12 octobre dernier, un concert solidaire de musique classique interprété par le pianiste Christian Wachter.

Lire la suite

Valoriser la communauté éducative

Faire communauté éducative : place aux échanges le 30 novembre

Comment faire communauté éducative aujourd’hui et demain ? Action Education et ses partenaires répondront à cette question le 30 novembre prochain à la maison de l'Education du Val-d'Oise. Ce sera l'occasion de réfléchir à la cohérence et à l'articulation entre les différents acteurs qui jouent un rôle éducatif auprès des enfants, adolescents et jeunes.

Lire la suite

entrepreneuriat féminin au Burkina-Faso

La promotion de l’entrepreneuriat féminin au Burkina Faso

Action Education développe, avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le projet FORSELF (Formation au Service du Leadership Féminin) à Ouagadougou. Le 12 septembre 2022, les équipes de l’association ont procédé à la remise des subventions dédiées au financement des plans d’affaires de 30 femmes participant au projet.

Lire la suite

Les projets liés :

fr_FR