Inde – Les importantes inondations menacent la scolarisation de plus de 1000 enfants
18 juillet 2019

Crédit photo :  Peoples Action for Development / AEA 

L’État de l’Assam, situé dans le Nord-Est indien, est actuellement en proie à d’importantes inondations. Les districts de Lakhimpur et de Biswanath, où Aide et Action mène des projets, sont touchés : plus de 6 000 personnes, dont plus de 1 000 enfants, sont aujourd’hui sinistrés. Nos équipes sur place évaluent actuellement la situation dans ces zones d’intervention et ce en vue du déploiement d’une aide d’urgence.

Les pluies diluviennes qui, depuis début juillet, s’abattent sur l’Inde et le Népal sont à l’origine d’importantes inondations dans l’État de l’Assam, situé dans le Nord-Est indien. Les rivières Brahmaputra, Barak et leurs affluents ont fini par atteindre des niveaux critiques et de nombreux villages des 30 districts – sur les 33 que compte cette zone – sont aujourd’hui inondés.

Des inondations qui menacent nos projets sur place

Les districts de Lakhimpur et de Biswanath, où Aide et Action mène des projets dédiés à l’accès et à la qualité de l’éducation, sont également touchés par cette catastrophe naturelle. Nos équipes sur place témoignent : « La situation dans les zones de Nowboicha et de Bihpuria, situées dans le district de Lakhimpur, est critique. Les rivières ont débordé, une vingtaine de villages sont encore inondés et nous craignons, avec la persistance des pluies, que le barrage de Ranganadi ne cède, ce qui aurait bien évidemment des conséquences dramatiques (…) Même tableau dans le district de Biswanath où nous intervenons également : puits et pompes ont été immergés et endommagés et les habitants ont désormais du mal à avoir accès à de l’eau potable, non contaminée. Le fourrage ayant été détruit, le bétail ne peut plus être nourri. Au total, sur les deux districts, on estime que près de 1 200 foyers, 6 200 personnes, dont plus de 1 100 enfants habituellement concernés par nos activités, sont sinistrés et en situation de dénuement extrême et de grande vulnérabilité (…) Les moyens de subsistance sont compromis, les routes sont coupées et l’aide d’urgence peine à parvenir sur place. »

Aide et Action se prépare à apporter une aide d’urgence

Aide et Action évalue actuellement la situation et les besoins afin de, rapidement, pouvoir déployer une réponse aux besoins d’urgence, notamment en matière d’accès à l’eau potable, à la nourriture et aux abris ; de mise en place de centres pour que femmes et enfants soient accueillis dans des espaces sûrs et y bénéficier d’un soutien psychosocial ; de fourniture de kits d’hygiène et de moustiquaires ; et de surveillance des risques sanitaires et épidémiques éventuels.

je fais un don

Sur le même thème :

DSC00309© Chandra Kiran 1

Pour les 5 ans de la journée internationale de l’Education, Action Education et le gouvernement du Telangana en Inde lancent le projet UDAAN

Soutenu par le gouvernement du Telangana, le projet "UDAAN" vise à donner à 9000 travailleurs migrants saisonniers d'Odisha travaillant dans des fours à briques dans la province de Ranga Reddy les moyens d'accéder à une éducation de qualité pour leurs enfants dans leur langue maternelle. La création d'un centre de ressources sur la migration permettra de répondre aux besoins des travailleurs migrants en matière d'éducation, de santé, de droits et de logement.

Lire la suite

Lao 008 and Lao 012 Beng district Oudomxay Province 28 Credit photo Prasith Chin

Les 5 ans de la journée Internationale de l’Education : l’éducation, un droit essentiel mais bafoué

Crise des apprentissages, risques de déscolarisation, diminution des budgets… L'éducation a beau être un droit humain accessible à toutes et tous, inscrit dans les textes internationaux, il peine à être respecté et appliqué en cette cinquième Journée Internationale de l’Education. Avec des conséquence dramatiques pour l’avenir des plus jeunes et du monde. 

Lire la suite

fille du bénin - hygiène menstruelle

webinaire sur l’hygiène menstruelle au Bénin

Les règles sont encore aujourd'hui un sujet tabou dans les écoles au Bénin. Ainsi, l’arrivée des premières règles pour une fille entraine très souvent une baisse de la fréquentation scolaire. Action Education lutte depuis quelques années pour une éducation adéquate sur les menstruations dans ce pays de l'Afrique de l'Ouest. Un webinaire a été organisé le mardi 22 novembre dernier autour de cette problématique. 

Lire la suite

Les projets liés :

fr_FR