Madagascar : des jeunes mères isolées sinistrées

Crédit photo : Aide et Action Afrique

Les récents cyclones qui ont touché l’île ont provoqué des inondations affectant les habitations et les cultures. Ils ont touché les principaux quartiers où habitent les bénéficiaires de notre projet Sandratra, aggravant ainsi la situation déjà précaire de nombreuses mères isolées. D’où la décision d’Aide et Action de lancer un fond d’urgence pour contribuer à la sécurisation matérielle et alimentaire de ces jeunes mères sinistrées et de leurs enfants à Madagascar.

Madagascar a été particulièrement touchée par des évènements climatiques de grande ampleur ces deux derniers mois. Les cyclones Batsirai et Emnati ont balayé la côte est de Madagascar, dévastant tout sur leurs passages, inondant les villages et détruisant les maisons. Selon les chiffres publiés par le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC), 121 personnes sont mortes et près de 150 000 ont été sinistrées. Près de 70 000 d’entre elles ont été forcées de trouver refuge dans 154 sites d’hébergement prévus en cas d’inondations.

Mais c’est la dépression tropicale Ana qui a fait le plus de ravages dans la ville d’Antananarivo et a causé beaucoup de dégâts dans les zones d’intervention de notre projet Sandratra. « Au moins 34 personnes sont mortes, presque toutes dans la capitale, où des maisons traditionnelles se sont effondrées et d’autres ont été emportées par des glissements de terrain », a indiqué l’agence onusienne OCHA. Des pluies diluviennes et des rafales de vent ont presque tout emporté dans certains quartiers de la capitale. La quasi-totalité des habitations des bas quartiers a été endommagée. Plus de 35 000 personnes ont été déplacées ou évacuées préventivement à Antananarivo. De nombreuses écoles primaires ont été fermées pour servir de site d’hébergement aux sinistrés.

Des rafales de vent à plus de 240 km/h

« Les toits ont été arrachés par le vent, nos ustensiles de cuisine ont été emportés par les eaux. Les lits ont été inondés et les chaises emportées par les flots. On a essayé d’aller voir dans les centres d’hébergement mais il n’y avait plus de place » témoigne Rebeka, jeune mère isolée bénéficiaire du projet Sandratra.

« On est dans une situation très compliquée. Les patrons pour qui on allait chercher de l’eau sont aussi partis à cause de l’inondation de notre quartier. On a dû vendre tous nos poulets. Nous attendons une aide de la municipalité mais n’avons rien reçu jusque-là » ajoute Vololomihantra, elle aussi jeune mère isolée et également bénéficiaire du projet Sandratra dans un quartier de la capitale.

Quelle est la réponse d’Aide et Action ?

Nous intervenons en partenariat avec la Commune Urbaine d’Antananarivo. Notre action cible 170 jeunes mères isolées bénéficiaires du projet Sandratra dans trois arrondissements de la capitale ainsi que leurs enfants. Lors de nos évaluations sur place, nous avons dans un premier temps recensé les familles les plus touchées. Nous allons fournir à ces jeunes femmes et à leurs enfants des produits de première nécessité (matelas, couvertures, vêtements chauds, aide alimentaire, éclairage, savon, kits d’hygiène…).

Je fais un don

Sur le même thème :

No Results Found

The posts you requested could not be found. Try changing your module settings or create some new posts.

Les projets liés :

fr_FR