« Parlons Education ! : L’insertion socioprofessionnelle des jeunes mères célibataires à Madagascar »

Être jeune mère célibataire à Madagascar implique une multitude de défis et une lutte quotidienne pour assurer un avenir meilleur à ses enfants. Ces femmes sont confrontées à de nombreux obstacles, liés à leur jeune âge, leur statut marital, leurs lourdes responsabilités parentales, leur niveau d’éducation limité et leurs emplois précaires à faible revenu. Pour contrer ces difficultés, Action Education a mis en place le projet Sandratra, qui consiste à faciliter l’insertion socioprofessionnelle des jeunes mères célibataires à Madagascar grâce à des programmes d’éducation, de formation et de soutien personnalisé. Le projet Sandratra, en collaboration avec la commune urbaine d’Antananarivo et solidarité laïque, fournit un soutien crucial et des opportunités de développement professionnel et d’intégration sociale. Il accompagne les mères célibataires dans leur parcours, leur permettant de reconstruire leur vie et de créer un avenir meilleur pour elles et leurs enfants.

YouTube video

Animée par Anouk DANCERT-VEROT, Coordinatrice du réseau bénévole France-Europe au sein de notre association, cette quatrième édition de “Parlons éducation !” a été l’occasion pour Zo Tantely Ny Aina TARAFINANDRIANINA et Mbolamamy RARIVOARIJAONA, Coordinateurs des Laboratoires d’Innovation Sociale (LABIS) de la Commune Urbaine d’Antananarivo, de présenter les défis rencontrés par les jeunes, en particulier par les jeunes mères célibataires à Madagascar et le rôle des LABIS pour y répondre. Ils ont été accompagnés par Naharisoa Feno RANDRIARIMANANA, Chef du projet SANDRATRA, et Julie Rachel RAMILIJAONA, Responsable Education numérique et dynamique LABIS, qui ont présenté les différentes démarches du projet, leurs impacts et les prochaines étapes du projet. 

 

Pour plus d’informations :

Découvrez tous nos webinaires :

Sur le même thème :

2023 en images

Les faibles niveaux d'alphabétisation des enfants vivant dans les zones montagneuses isolées sont attribués aux taux élevés d'abandon scolaire parmi les enfants des tribus, qui ont des difficultés à comprendre la langue d'enseignement, qui est le telugu. District de Vizianagaram, Andhra Pradesh, Inde, 2023. © Chandra Kiran

Face à des crises qui perdurent et qui touchent durement les plus vulnérables, Action Education a intensifié ses efforts. Découvrez l’année 2023 à travers ces trois catégories : accès et qualité de l’éducation, éducation à la petite enfance, éducation des jeunes et des adultes. Des images qui témoignent de notre détermination à surmonter les obstacles pour un monde où l'éducation est accessible à chacun.

Lire la suite

Les projets liés :

fr_FR