RFI : Vanessa Martin dénonce les violations graves des droits de l’enfant au Burkina Faso (repris par allAfrica)

« L’un des ennemis jurés de ces groupes djihadistes, c’est bien l’éducation, c’est l’école, c’est le savoir. »

Alors que la rentrée des classes est attendue le 2 octobre au Burkina Faso, 6 000 écoles ont été contraintes de fermer leurs portes à cause des attaques perpétrées par les groupes djihadistes. Vanessa Martin – Responsable du plaidoyer et des prises de parole publiques chez Action Education – dénonce les conséquences de la crise sécuritaire sur l’éducation des enfants dans une interview diffusée sur RFI (et repris par allAfrica).

Lire l’article

Visionner l’interview

Plus d’informations dans le dernier rapport consacré aux attaques sur l’éducation en Afrique de l’Ouest, réalisé par West and Central Education in Emergencies Working Group, dont Action Education est co-signataire.

Lire le rapport

Les projets liés :

fr_FR