La promotion de l’entrepreneuriat féminin au Burkina Faso

Crédit photo : Dramane Sessouma

Action Education développe, avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le projet de Formation au Service du Leadership Féminin (FORSELF) à Ouagadougou. Le 12 septembre 2022, les équipes de l’association ont procédé à la remise des subventions dédiées au financement des plans d’affaires de 30 femmes participant au projet.

Au Burkina Faso, de nombreux obstacles freinent l’entrepreneuriat féminin (analphabétisme, faible niveau d’instruction et de qualification, difficultés d’accès au crédit, barrières psychologiques…). Action Education a mis en place dans le dixième arrondissement de la capitale un projet de formation professionnelle spécialement dédié à des femmes privées d’éducation. FORSELF leur permet de se former à un métier et d’exercer des activités génératrices de revenus.

Donner confiance et envie d’agir

Les formations techniques sont organisées autour de 9 corps de métier (transformation de produits locaux, recyclage du tissu, tissage, couture, création de savon, confection de fourneaux, coiffure, restauration et pâtisserie). Les participantes voient également leurs compétences renforcées dans les domaines des relations publiques, du marketing, des réseaux sociaux ainsi qu’en gestion (élaboration de plan d’affaires, services financiers, etc.). Les équipes de l’association accompagnent les jeunes femmes pour leur donner confiance et envie d’agir, mais aussi sensibilisent les communautés sur l’intérêt du développement du travail au féminin.

La remise des subventions d’un montant total de 9 770 500 FCFA (14 895€), qui accompagnent le développement d’entreprises individuelles, s’est effectuée le 12 septembre à la Maison de la femme de Ouagadougou. Les 30 participantes de la phase 2 du projet (qui prévoit au total la formation de 400 femmes) ont reçu ces subventions leur permettant de mener à bien leur activité.

Des participantes très engagées et assidues aux séances de formation

Madame Ouédraogo, présidente du CARTPL (Collectif des Associations des Restauratrices et Transformatrices de Produits Locaux) témoigne : « Nous avons formé 5 femmes pendant un mois dans la transformation agroalimentaire. Il s’agit de la fabrication du jus à partir du pain de singe [fruit du baobab], du tamarin et des lianes. La formation a concerné aussi la fabrication de biscuits de pain de singe, de crème glacée, de pâte d’arachide et de cacahuètes salées et sucrées. Les femmes étaient très engagées et assidues aux séances de formation ».

Félicité Compaoré, qui exerce dans le domaine de la coiffure, est très satisfaite de la formation reçue : « La formation a concerné le tissage, le placement des ongles, le tapis, les différentes coupes, les nattes, les rajouts et le placage. Cela me permet d’améliorer mes prestations et de satisfaire la clientèle de plus en plus exigeante. Le montant reçu [de la subvention] sera utilisé pour l’acquisition de matériel. Je remercie de tout cœur les initiateurs du projet ! ».

 

Pour en savoir plus

Sur le même thème :

DSC00309© Chandra Kiran 1

Pour les 5 ans de la journée internationale de l’Education, Action Education et le gouvernement du Telangana en Inde lancent le projet UDAAN

Soutenu par le gouvernement du Telangana, le projet "UDAAN" vise à donner à 9000 travailleurs migrants saisonniers d'Odisha travaillant dans des fours à briques dans la province de Ranga Reddy les moyens d'accéder à une éducation de qualité pour leurs enfants dans leur langue maternelle. La création d'un centre de ressources sur la migration permettra de répondre aux besoins des travailleurs migrants en matière d'éducation, de santé, de droits et de logement.

Lire la suite

Lao 008 and Lao 012 Beng district Oudomxay Province 28 Credit photo Prasith Chin

Les 5 ans de la journée Internationale de l’Education : l’éducation, un droit essentiel mais bafoué

Crise des apprentissages, risques de déscolarisation, diminution des budgets… L'éducation a beau être un droit humain accessible à toutes et tous, inscrit dans les textes internationaux, il peine à être respecté et appliqué en cette cinquième Journée Internationale de l’Education. Avec des conséquence dramatiques pour l’avenir des plus jeunes et du monde. 

Lire la suite

fille du bénin - hygiène menstruelle

webinaire sur l’hygiène menstruelle au Bénin

Les règles sont encore aujourd'hui un sujet tabou dans les écoles au Bénin. Ainsi, l’arrivée des premières règles pour une fille entraine très souvent une baisse de la fréquentation scolaire. Action Education lutte depuis quelques années pour une éducation adéquate sur les menstruations dans ce pays de l'Afrique de l'Ouest. Un webinaire a été organisé le mardi 22 novembre dernier autour de cette problématique. 

Lire la suite

Les projets liés :

fr_FR